156 logements, Saint-Ouen

Partager sur : Facebook  Twitter

Le projet convoque l’imaginaire du territoire : son passé industriel, la Seine, le Château de Saint-Ouen tout proche. Il cherche, comme les premiers immeubles de grande hauteur américains, aux structures d’acier, habillés de pierre, à conjuguer classicisme et modernisme, tradition et modernité.

  • EN SAVOIR PLUS

    Pour garantir lisibilité des volumes et cohérence formelle à l’échelle du quartier, le projet fixe un principe de composition partitionné entre socle, Piano Nobile et attique. Le socle délimite l’espace public de l’espace privé. Il accueille un centre de maintenance du métro dont les altimétries, dictées par leurs fonctionnalités, dégagent des interstices désormais habités par les halls, espaces communs et deux niveaux de logements. Sur cet éperon artificiel, le Piano Nobile est divisé en deux corps de bâtiments, prolongés par des toits terrasses collectifs, accueillant jeux pour les petits, solarium et potagers partagés. L’attique, fractionné, intensifie les porosités visuelles et le rapport au paysage, concluant un dessin de façade réglé au cordeau.

    Revisitant les compositions Art Déco et suivant la cadence de la trame, le système ouvertures/trumeaux n’est perturbé par aucun débord. Seule varie la nature des percements, entre loggias ouvertes, fenêtres simples finement opacifiées par leur garde-corps ou portes fenêtres doubles toute hauteur, profitant du spectacle de la ville ou des jardins.

     

    Le cœur d’îlot est dégagé, perceptible à travers les halls à triple hauteur. Largement paysagé, il permet la diversification des parcours tout en offrant des espaces conviviaux, propices à la rencontre.
    Le projet se développe, non comme le U attendu, mais comme un véritable anneau unitaire. L’insertion de logements au Sud permet de limiter la brutalité d’une construction trop haute en proue et de favoriser l’apport de lumière en cœur d’îlot, tout en cassant la dichotomie façade avant / façade arrière et évitant les murs pignons aveugles.

     

    Le bâtiment prend ainsi l’identité d’un véritable îlot urbain structuré, à l’échelle d’autres constructions de Saint-Ouen, accueillant des mixités programmatiques, des moments de vie partagés animant les circulations communes et de généreux espaces paysagés.


  • FICHE TECHNIQUE

    MAÎTRISE D’OUVRAGE
    Logis Transports

    SITUATION
    ZAC des Docks, Saint-Ouen (93)

    MONTANT DES TRAVAUX
    15,74 M€ HT

    SUPERFICIES
    10 459 m² SDP
    2 661 m² espaces extérieurs

    ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE
    Architectes : COSA, Pourquoipas ! architectes
    Équipe COSA : Noémie Marechal, Géraud Pin-Barras avec Florian de Clercq, Ovidiu Gabor, Pauline Lefort
    Paysagiste : Bertand Paulet
    Structure : Batiserf
    Fluides, approche environnementale : Nicolas Ingénieries
    Acoustique : Jean-Paul Lamoureux
    Économie : BMF

    MISSION
    Base

    CALENDRIER
    Concours 2015

    PROGRAMME
    Construction de 156 logements et espaces extérieurs, en superposition du Site de Maintenance et de Remisage (SMR) de la ligne 14 du métro

    Projet BIM Niveau 2

    APPROCHE ENVIRONNEMENTAL
    Certification Cerqual Patrimoine Habitat & Environnement
    Label Effinergie+
    Récupération des eaux de pluie
    Panneaux photovoltaïques

À VOIR AUSSI